Eau potable : pas un long fleuve tranquille

.
Photo SO.
La compétence eau potable à la Communauté d’agglomération Royan Atlantique (Cara) devrait être effective au 1er janvier 2013.Il convient ici d’employer le conditionnel, tellement le sujet est sensible.Hier matin, avant que ne débute le Conseil communautaire, le président du Syndicat des eaux de Chenac, Yves Pérochain, a fait part de son désaccord avec le procès-verbal du Conseil du 14 novembre dernier qui portait sur la question.

Le problème, s’il est multiple, concerne, entre autres, la Ville de Royan.

Autrement dit, le Syndicat des eaux de Chenac ne voudrait pas, dans le cadre de l’intégration de la compétence eau potable à la Cara, devoir participer à cet effort financier et voir le prix de l’eau augmenter pour tout le monde.

Heureuse coïncidence, une réunion sur ce dossier de l’eau potable était programmée juste après le Conseil communautaire, hier matin.

Le maire de La Tremblade a tout de même précisé qu’à une abstention prés, le vote sur l’intégration de cette compétence eau potable à la Communauté d’agglomération avait été unanime et qu’un groupe de travail allait être mis en place, auquel pourra faire partie Yves Pérochain.

Je suis d’accord avec eux et il faudra qu’à l’intérieur de l’agglomération, on conserve cette proximité.

Il a, en tout cas, été dit que la Ville de Royan autofinancerait ses aménagements.S



Vous pouvez également aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.