Pour qui l’école normale ?

.
Photo XL.
Les promoteurs ne se bousculent pas pour racheter l’ancienne école normale d’instituteurs de l’avenue Guiton.Ils ne sont que trois à avoir fait une offre au propriétaire, le Conseil général de la Charente-Maritime.Autre surprise, leurs propositions sont en deçà de l’estimation de France Domaines qui avait valorisé le bien à 10,46 millions d’euros.«De l’ordre de 10 à 15 %», affirme Jean-Louis Frot, vice-président du Conseil général en charge du dossier.

L’importance de l’investissement, ainsi que la morosité du marché immobilier et la baisse des déductions fiscales liées à l’investissement locatif, peuvent expliquer ce manque d’enthousiasme.

Mais, pour prétendre à l’ex-école normale, Janet Hénon-Guinaudeau s’est associée à un poids lourd, Bouygues immobilier, qui présente une couverture financière plus importante.

L’entreprise revendique 70 000 logements et 480 000 m² de bureaux construits depuis quarante ans dans toute la France (sauf pour l’instant en Poitou-Charentes).

Elle s’est développée ces dernières années dans la construction de résidences de tourisme, d’affaires et étudiantes, en défiscalisation.

Chaque candidat sera convié à un grand oral pour expliquer ses intentions.S



Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.