Le hip-hop se met en scène

.
Photo RC
Royan joue la carte «jeunes».D’ailleurs, c’est au service jeunesse, animations, sports urbains que revient l’initiative d’ouvrir demain soir la scène de la salle de spectacle (1) aux danseurs hip-hop.Les néophytes imaginent cet art urbain s’exprimer dans les rues, sur les parvis ou à même le sol d’une salle surchauffée par les encouragements du public, sous la forme d’un «battle», d’une confrontation directe entre danseurs, par prouesses artistico-sportives interposées.

Les danseurs de Cortex (Niort) et Adrénaline (Saintes) offriront même au public royannais la primeur de leurs créations, deux spectacles à part entière, chorégraphiés, scénarisés : «Wake up», pour la compagnie Cortex ; «Histoire de jouer, histoire d’en jouer», par Adrénaline.

Depuis hier, et jusqu’au 8 février, la danseuse professionnelle Magali Lefay anime un stage d’initiation à la salle Escale Jeunes.

Là encore, une occasion de prouver que le hip-hop est tout sauf une sinécure, mais offre visuellement un spectacle qui régale les yeux.

Il n’est pas trop tard pour rejoindre le mouvement. S



Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.