Merci de cliquez sur nos bannières publicitaires



Les échecs veulent fêter une belle victoire

Fondé voilà plus de trente ans, le club de l’Échiquier rochefortais avance ses pions chaque année, depuis 2001. Ainsi débutera le 11e tournoi international de l’association, samedi, au Palais des congrès (lire par ailleurs). Son terme est fixé au vendredi 2 mars, en raison de la durée des parties (cinq heures maximum). D’ici là, près de 140 joueurs (un record à Rochefort) solliciteront leurs claxibules dans une ambiance de bibliothèque. Et pour une fois, le président du club, Philippe Giambiasi, ne recherchera pas l’échec – pour le mat, il verra plus tard.

C’est ainsi qu’est né le Festival international de Rochefort, qui offre une impressionnante concentration de cerveaux au mètre carré.

Cela offre aux joueurs la possibilité d’obtenir ici leur grade de maîtres ou de grands maîtres, en cas de performance.

Sans oublier l’Ouzbek Alexei Barsov, vainqueur d’une précédente édition rochefortaise.

Hélas, aucun d’entre eux n’est Français, car il faut payer ces joueurs-là très cher ; notre budget de 18 000 euros ne nous le permet pas.

Le lauréat des masters empochera 1 000 euros, tandis que le vainqueur du tournoi B remportera 350 euros. S



Votre message

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.