Des loisirs et des plaisirs à la romane

Photo archives ronan chérel
Après les Templiers de Saintonge ou le Temps des abbayes, le programme de ces 23e Fêtes romanes en Pays royannais s’articule autour des loisirs et plaisirs au Moyen Âge. L’association tient, au-delà du festif, à l’aspect culturel et historique. Qu’elles soient religieuses ou profanes, les historiens amateurs ont souhaité mettre en avant la survivance de ces fêtes à notre époque. Tous les Bourguignons connaissent bien, par exemple, les fêtes de la Saint-Vincent autour du vin mais ignorent souvent son origine moyenâgeuse.

Avec un nombre d’adhérents qui s’amenuise, l’association souhaite miser sur les échanges intergénérationnels.

Aussi, le 15 avril, alors que des exposants feront des démonstrations du travail du cuir, du métal ou de l’osier lors du marché médiéval de Vaux-sur-Mer, le lycée de l’Atlantique a été invité pour présenter l’art de la taille de la pierre.

Les jeunes et les enfants assistent surtout au traditionnel Tournoi de chevalerie, à Breuillet, dont le spectacle est assuré par Cheval Autrement, ou au camp médiéval de Saint-Sulpice-de-Royan qui propose des ateliers autour du combat, de la calligraphie et de l’enluminure, de la cuisine et de l’herboristerie.

La 23e édition des Fêtes romanes aura lieu du 14 avril au 1er mai. S



Vous pouvez lire aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.