Le pot de yaourt prend du galon au tri sélectif

poubelle-tri-selectif
.
On y trouve la matière noble, celle qui a droit à une seconde vie. Le rebut de repas est promis au bûcher des vanités. Quand il passe du sac noir au sac jaune, le déchet prend donc du galon. C’est le cas du pot de yaourt et de toute sa famille d’emballages en plastique rigide pour tout le nord du département. La Communauté d’agglomération de La Rochelle et le Smictom Vals d’Aunis ont été sélectionnés par la société Éco-Emballages pour mener une expérience qui, si elle s’avère concluante, devrait être pérennisée sur tout le territoire français en 2014.

Leur argument : un outil sans équivalent, le nouveau centre de tri Altriane réalisé par la CdA à Salles-sur-Mer.

Il était entouré de Michel-Martial Durieux, vice-président de la Communauté d’agglomération de La Rochelle (CdA), Guy Beugnon, président du Smictom et Franck Blanpain, directeur délégué de la Sita Sud Ouest qui exploite le centre de tri de Salles-sur-Mer.

Chaque foyer d’Aunis va bientôt recevoir dans sa boîte aux lettres un courrier lui expliquant la démarche au demeurant fort simple : l’emballage en plastique rigide (liste ci-contre) doit rejoindre désormais le carton, l’alu ou l’acier dans la poubelle jaune. S



Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.