Au bonheur des huîtres

HuitreLe moins qu’on attend d’un cuisinier ou d’un serveur formé par la section hôtelière d’un lycée situé à 10 km des premières claires du bassin Marennes-Oléron, c’est évidemment qu’il en connaisse plus que la moyenne sur l’huître la plus connue des Français. C’est en tout cas devenu une évidence voilà deux ans pour la direction du lycée professionnel de l’Atlantique, qui a accueilli avec intérêt la proposition du Groupement Qualité Marennes-Oléron : former certains de ses élèves à la connaissance des variétés d’huîtres caractéristiques du bassin.

«C’est important pour eux, notamment pour les serveurs, à qui revient souvent la tâche, dans les restaurants, d’ouvrir les huîtres, mais aussi de les « vendre » aux clients, mais c’est également important pour nous», assure Laurent Chiron, ostréiculteur et vice-président.

En misant sur la formation de futurs cuisiniers ou serveurs, comme à Royan ou à La Rochelle, de chefs étrangers en stage en France, à l’école du prestigieux Paul Bocuse. S



Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.