Saintes : Elles comptent faire le tour du monde… à pied

Photo SD.
Lorsqu’elle l’a annoncé à ses parents, ces derniers ont failli défaillir. «Ma mère a mis une semaine à s’en remettre», confie Laure Tardy. Il faut dire que cette jeune femme de 27 ans, qui habite au Douhet, n’a jusque-là découvert le monde que par le petit bout de la lorgnette. Alors faire le tour du globe, qui plus est, à pied et entre filles, pendant un an et demi, cela a fait un choc. Ce qui n’a pas été le cas chez Marie Dautancourt, 23 ans, sa compagne de voyage.

Originaire de Bressuire, dans les Deux-Sèvres, celle qui est venue rejoindre sa copine au Douhet a déjà une petite expérience de l’étranger.

Toutes les deux se sont rencontrées au parc d’attraction du Puy-du-Fou, en Vendée.

Laure, qui possède un Master en management, y travaillait pour valider sa seconde année.

Marie, elle, y avait trouvé un job d’été pendant ses études.

Pour s’entraîner et se tester, les deux jeunes filles ont récemment relié Saintes à Bordeaux via le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle sur trois jours et lestées de sacs de dix kilos.

Assez, en tout cas, pour envisager de traverser, dans l’ordre, les Pays-Bas, la Norvège, la Suède, l’Estonie, la Russie, la Mongolie, la Chine, l’Inde, Bali, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, la Nouvelle-Calédonie, le Canada, les États-Unis, le Pérou, la Bolivie, l’Argentine, le Paraguay, le Brésil, la Grèce et l’Italie.

À un moment donné, ils nous communiquent leur peur.

Aller se faire photographier au pied de la muraille de Chine et aux portes du Taj Mahal ou au bord du lac Titicaca, cela mérite bien un petit effort. S



Vous pouvez lire aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.