Le géant d’osier fait voir du Pays…

Photo BM
Il a été vu pour la dernière fois en février, par grand froid, au clos La Pérouse, entre port de plaisance et bords de Charente, par des Rochefortais enthousiasmés par le bonhomme. Brick Pont a promis de revenir, le 6 juillet, pour embarquer sur l «Hermione». Sur l île d’Aix, celle que tout le monde appelle déjà Nissa est de la même famille. Encore une histoire d’émigration, de déracinement, de retour au pays après trente années d’absence.

Trois géants, trois personnages qui racontent des histoires de voyages nourries des territoires traversés et des populations rencontrées.

Sous les voûtes ou dans la cour du fort Liédot, ce ne sont que cris de perceuse, cliquetis des sécateurs qui sectionnent l’osier, sifflotis d’artistes qui travaillent le bois et le métal, les sons et la lumière.

La compagnie est à l’image de ce que souhaite apporter Cigogne en fête à tous les habitants du Pays rochefortais depuis quatorze ans. S



Vous pouvez lire aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.