Interdites de pêche en Charente-Maritime

HuitreUne semaine après l’arrêté préfectoral interdisant la pêche des coquillages fouisseurs, tels que coques et couteaux, sur la Côte Sauvage et dans le pertuis de Maumusson, une nouvelle vague de mesures d’interdiction vient d’être signée, hier, en préfecture. Elle concerne celle-là, outre les fouisseurs, les productions d’huîtres et de moules, aussi bien sauvages que celles qui sont mises en culture.

D’une part, l’interdiction des pêches professionnelle et de loisirs de tous les fouisseurs (1), et de tous les coquillages non fouisseurs, c’est-à-dire les huîtres et les moules.

Du coup, les huîtres et moules qui auraient été pêchées depuis le 7 mai dans cette zone ne peuvent être mises en marché, ni vendues, de quelque manière que ce soit.

Les conchyliculteurs sont tenus de rappeler les lots, et ils ne peuvent pas utiliser l’eau du pertuis de Maumusson pour immerger les coquillages.

Second secteur : le pertuis d’Antioche.

Ici, c’est une détection bactérienne de type escherichia coli dans des moules qui est à l’origine du problème. S



Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.