Avis de tempête !

Photo O.B
Chapiteau rouge et quelques caravanes, une fois encore le parking du Gabut, qui jouxte la petite friche encore dévolue à l’expression colorée des graffeurs, palpite au rythme artistique. Un sursis puisqu’il est écrit sur des tablettes municipales que l’espace devrait, un jour, accueillir un hôtel 5 étoiles. Pas un Monsieur Loyal mais un loyal metteur en scène et acteur au service du théâtre. Au fil des 15 créations, Avis de Tempête a donné un souffle spécifique à des textes de Brecht, Molière, Jean Genet ou encore Villiers de l’Isle Adam.

Réflexions, inspiration, pulsations et émotions des publics que Jean-Jacques Faure pose comme autant d’éléments du combat pacifique qui soudent l’art et la citoyenneté, avec l’incontournable ouverture d’esprit et le souci de la transmission.

Jean-Jacques Faure, le nomade (conventionné par le Conseil régional de Poitou-Charentes et le Conseil général de Charente-Maritime) se souvient cependant : «Peu y ont cru à l’époque», indiquant que des structures théâtrales sédentaires le dédaignent parfois. S



Vous pouvez également aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email