A peines fermées, les plages déjà rouvertes

De Ronce-les-Bains à Meschers-sur-Gironde, les communes littorales ont eu la même réaction : l’application immédiate du principe de précaution.
Les précipitations des derniers jours ont lessivé trottoirs et chaussées et, en s’écoulant dans la mer ou l’estuaire, ont accru les taux d’escherichia coli et d’entérocoques dans l’eau.
La Compagnie des eaux de Royan, assurant le service d’assainissement des eaux usées pour le compte de la communauté d’agglomération, a procédé à des analyses.



À l’instar de ceux de la CER, les résultats obtenus par le service «environnement» n’étaient «pas conformes», confirmant la nécessité d’interdire la baignade, sur toutes les plages de la commune.
Une interdiction finalement levée dès 17 heures, hier soir, une fois connus les résultats des prélèvements effectués le matin même.S

Vous pouvez lire aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.