Ayo au naturel

.
Photo R&R
Exit l’électrique, place à l’acoustique. Jeudi, Joy Olasumibo Ogunmakin – alias Ayo – monte sur la scène de La Sirène en toute simplicité, avec sa voix sensuelle et une guitare à la main. La chanteuse allemande d’origine nigériane s’entoure tout de même d’un contrebassiste, d’un pianiste, d’un guitariste et d’un percussionniste pour ce concert intimiste. Risqué, le pari de l’acoustique?

Le style folk-soul d’Ayo se prête bien à l’exercice.

Le grand public l’a découverte en 2006 avec «Down on my knees», titre extrait de son premier album «Joyful», vendu à plus de 400 000 exemplaires.

Elle oscille alors entre le rock, le reggae, le blues et la soul, à travers des chansons très poignantes.

Et pour couronner son succès, la dernière tournée d’Ayo – électrique – a été une réussite.

Son énergie au naturel en fait une remarquable femme de scène.

La sincérité de la jeune chanteuse a de quoi ravir son public. Renseignements complémentaires au 05 46 56 46 62 S



Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.