«L’Hermione » se jette à l’eau

L-HERMIONEIls sont confiants et se veulent rassurants. Les responsables de la mise à flot du navire assurent à 99,9 % qu’il n’y aura pas de souci. Il faut dire qu’un accroc ne ferait pas bon genre. Du coup, ils peaufinent tout dans les moindres détails. Mais ils ne maîtrisent pas tous les éléments. Poséidon et Zeus vont-ils se manifester pour célébrer une nouvelle étape dans la vie de l «Hermione»? Tout du moins le dieu des océans et le dieu du ciel sont invités à adopter une attitude clémente.

Une violente tempête, un orage qui éclate ou une marée trop faible pourrait perturber la manifestation.

Les prévisions météo sans être exceptionnelles ne devraient pas aller vers de tels extrêmes.

Selon le dernier bulletin de Météo France, des averses éparses sont prévues pour la durée des festivités.

La mise à flot de l «Hermione» se révèle assez paradoxale : le temps nécessaire aux manoeuvres est très restreint alors que ces dernières sont compliquées et délicates.

La première concerne le peu de marge que laisse le tirant d’eau, quelques dizaines de centimètres tout au plus.

Dernier point qui concentre les attentions : le demi-tour que devra effectuer le navire devant le quai Libération, afin de se rendre vers sa nouvelle forme Napoléon III, le bassin où il sera pour la suite de sa construction.

La Charente n’est pas très large tandis que le convoi, à savoir l «Hermione» et ses remorqueurs, atteint une longueur d’environ 140 mètres. S



Vous pouvez lire aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.