Les Producteurs de pineau en otage

Les Producteurs de pineau en otageLes Producteurs de pineau en otage. Pour la troisième fois en quelques mois, leur syndicat de producteurs a dénoncé ainsi des promotions pratiquées par la grande distribution à des prix trop bas, selon lui.
 
Dans le viseur, cette fois ci, l’enseigne E. Leclerc qui, dans 37 hypermarchés et supermarchés de Poitou-Charentes propose, cette semaine, des bouteilles de pineau de la marque Jules Gautret vendues 8,90€ le litre avec une réduction de 30 % consentie en caisse.


Accompagné d’une quinzaine de producteurs, celui-ci a dénoncé, à Saintes, ces «hyperpromotions utilisant l’image et l’attrait d’un produit de terroir pour appâter le consommateur, prenant ainsi en otage une appellation et ses producteurs».
 
Du côté de l’enseigne visée, l’on explique que cette promotion a été négociée «il y a huit mois» entre la centrale d’achat Scachap, implantée à Ruffec (Charente) et la coopérative Unicognac appartenant au groupe Charentes Alliance et propriétaire de la marque Jules Gautret.
 
C’est le cas aujourd’hui ; le président du syndicat semble donc avoir changé d’avis.
 
Or, toute promotion génère une augmentation du chiffre d’affaires et assure, ainsi, le développement d’une filière.
 
«À ces prix-là, ce n’est plus une promotion mais une dévalorisation de notre produit», assène-t-il.
 




 
 

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.