Ils font rire les estivants, depuis dix ans.

Le rendez-vous est pris dans la salle de l’Oratoire dès ce soir : la compagnie du Théâtre de la lanterne débarque sur les planches rochelaises en pleine période estivale, comme chaque année depuis dix ans. Les trois comédiens, Sylvie Guichenuy, Jacques Granger et Édouard Bouzy proposent, cette fois-ci, une comédie de Georges Feydeau, «Feu la mère de madame», une pièce ironique et comique sur les petits travers du quotidien d’un couple petit-bourgeois.

Les créations de Georges Feydeau sont toujours très bien écrites, rythmées et très précises, décrit Jacques Granger, le metteur en scène.

Quand on lit ses pièces, on perçoit toujours un message, bien souvent une critique de la petite bourgeoisie.

Une heure de représentation attend le public, composé des habitués de la troupe et des touristes.

Nous avons des fidèles, des spectateurs qui nous suivent depuis des années.

Les deux autres comédiens vivent à Paris.

Ils répètent à distance, séparément ou par téléphone.

«On s’amuse bien», s’exclame Édouard Bouzy dans un sourire.

Salle de l’Oratoire, rue Albert-Ier à La Rochelle. S



Vous pouvez lire aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.