8 000 cyclotouristes débarquent en ville

Attention, une troupe de vélos débarque face aux tours rochelaises pour la journée. Que les badauds ne prennent pas peur devant le défilé de deux-roues et s’arment de patience avant de traverser la chaussée. Pour la première fois, La Rochelle constitue une ville étape pendant la Semaine fédérale internationale de cyclotourisme, organisée cette année, pour la 74e édition, par Niort et sa voisine Chauray, du 5 au 12 août.

8 000 participants sont attendus aujourd’hui dans le centre-ville.

Un nombre conséquent qui laisse supposer un travail de longue haleine pour accueillir tout ce monde.

Surtout qu’à l’ébauche du projet mené dans les Deux-Sèvres, La Rochelle ne figurait pas sur la liste des escales envisageables.

Finalement, suite à une discussion informelle entre un élu de l’agglomération et un organisateur, l’idée d’une halte près du Vieux Port a germé dans les esprits jusqu’à provoquer un branle-bas de combat pour la concrétiser.

«Faire de la ville une étape pour les cyclotouristes, c’est un truc de fou», s’amuse Jack Dillenbourg, adjoint au maire de La Rochelle, visiblement ravi par cette aventure.

Et puis, tant qu’à venir ici, autant qu’ils passent sur le port.

Au début, c’était un pari de comptoir qui, à présent, s’annonce mieux que bien.

Le premier argument avancé concerne le logement de ces milliers de participants.

Accueillir ces cyclotouristes en provenance du monde entier nécessite une offre conséquente d’hébergements et des terrains libres pour y installer des campings éphémères.

À titre d’exemple, des agriculteurs niortais ont mis à la disposition du public plus de 45 hectares de pelouses afin que les 12 000 visiteurs inscrits puissent planter une tente ou garer leur camping-car. Source



Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.