Quand les Mods reviennent à la mode

La place Charles-de-Gaulle de Royan couverte de scooters. Des jeunes gens d’une vingtaine ou d’une trentaine d’années habillés de blouson Teddy, de petits jeans près du corps et chaussés de Clarks. Voilà ce dont se souvient Olivier Ménard des Mods de Royan dans les années 1980. Lui, avait une quinzaine d’années et était en «admiration devant eux». Pour s’habiller, il fallait être classe et «d’origine», les friperies avaient donc la cote.

Olivier se souvient de ce style qui les fascinait tant lui et sa bande de copains.

Leurs influences musicales allaient un peu de pair avec l’époque : The Who, The Kinks. D’origines assez variées, les Mods ont toujours intrigué, voire fasciné, et influencé plus d’une sous-culture.

Aujourd’hui, les Mods sont devenus plus une mode qu’un véritable style de vie mais semble connaître une seconde jeunesse avec des soirées et des bars dédiés.

Royan ne les a pas encore vus revenir mais on en retrouve l’influence dans le département, notamment avec les différents Vespa club, dont celui de Jonzac, qui, s’ils ne sont pas typiquement mods, comptent toujours des irréductibles et aussi de nouveaux initiés.

L’artiste dacquois Jofo – qui expose jusqu’à fin septembre à la galerie FPL de Royan – a choisi son affiche en hommage à cette période où les Mods déambulaient dans les rues de Royan. S

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.