L’huitre de l’île de Ré au bord de la pénurie

HuitreManger des huîtres de l île de Ré dans l île de Ré pourrait devenir compliqué. La haute saison touche à sa fin, le stock des ostréiculteurs rétais aussi. «On espère presque le départ de la clientèle, car on n’a plus grand-chose à proposer», se désole Jean-François Beynaud, ostréiculteur à Loix. À l’origine de cette pénurie : l’herpès virus qui, depuis cinq ans, d’Irlande au Portugal, frappe les mollusques et la profession.

Certains déplorent cette année encore 80 % de mortalité.

La saison dernière, les stocks étaient encore fournis et les ostréiculteurs en mal de production y ont largement puisé.

«Aujourd’hui, tout le monde court après les huîtres», résume Guillaume Palvadeau, petit producteur sur la route de Loix.

Pour finir le mois d’août, Tony Brin lui fournit 70 % de ses produits.

Des acheteurs en quête de nouveaux fournisseurs font le tour des ostréiculteurs.

«L’augmentation va s’arrêter là, car les clients ne vont plus suivre», affirment les producteurs.

Des stratagèmes qui ne chassent pas les inquiétudes. «Pour la première fois, des huîtres de deux ans, proches de la vente, ne résistent plus à la maladie», fronce Guillaume Palvadeau.

Pourtant sur le marché rétais, alimenté presque exclusivement par des producteurs locaux, la demande ne faiblit pas. S

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.