Vers une plainte contre la mairie

«Je ne me sens pas coupable de quoi que ce soit», affirme Bernard Fouchard, le maire d’Aigrefeuille-d Aunis. Si aujourd’hui le premier magistrat prend l’accusation à la légère, peut-être que demain cette affaire se réglera devant le tribunal. Depuis quelques années, un couple (1) surveille les allées et venues des employés municipaux. Car des tas de débris prennent forme près de leur domicile, situé à quelques encablures du lac de Frace.

Deux endroits sont concernés : le parking des chasseurs (chemin des Tourbières) et la parcelle cadastrale B225, propriété de la commune d’Aigrefeuille.

Photos à l’appui depuis 2008, le couple assure que la mairie dépose des déchets sur la parcelle B225, puis les enfouit.

«Nous stockons des branchages, trop volumineux pour les déchetteries, en attendant que les camions de l’association Cuma 17 viennent les récupérer pour les broyer», assure l’édile.

Un peu plus loin, des tuiles jonchent une terre qui, visiblement, a déjà été retournée.

Et puis, ce n’est pas donner le bon exemple. La municipalité se sent donc complètement innocente.

L’association Nature et Environnement 17 ne l’entend pas de cette oreille et envisage de porter plainte.

Vous pouvez lire aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.