Bravo pour la saison

Théâtre, musique, music-hall : le programme culturel de Bravo est bien garni cette année. 20 spectacles à l’affiche, soit trois de plus que lors de la saison dernière, Samedi soir, la salle de spectacle était pratiquement comble – il restait deux ou trois places devant! – pour la présentation de cette nouvelle saison par Véronique Willmann, adjointe à la culture, Adeline Massé, du service culture et patrimoine et, pour ce qui concerne la musique classique, Yann le Calvé, directeur de l’école de musique.

C’est le groupe rochelais Orcasse, jazz de la Nouvelle Orléans, qui a ouvert le bal par un concert à l’issue de la présentation.

Véronique Willmann a promis à la salle un peu de rêve au cours de ces huit mois.

Et le premier à faire rêver sera, vendredi prochain, Tankred Dorst, avec son «Moi, Feuerbach», une pièce mise en scène par Jean-Jacques Faure et présentée par la compagnie Avis de tempête, en résidence cette semaine à la salle de spectacle.

Il ne connaît personne, même pas le rôle pour lequel il est convoqué.

Le 27 novembre, sur les planches du Palais des congrès, la compagnie du Loup Blanc présentera «Le Gamin».

Ce gamin, c’est un peu le cousin du «Kid» de Charlie Chaplin, un gosse abandonné qui rencontre un pauvre artisan.

«Simplement complexe» est le titre de la comédie de Philippe Elno qui sera présentée le 8 décembre.

Cette pièce de théâtre lyrique nous conduit dans le huis clos d’une chambre d’hôtel de La Havane.

Le premier sera le 18 octobre, avec l’orchestre Poitou-Charentes,, au Palais des congrès (Haydn, Dutilleux, Strauss).

Le 11 mai, on retrouvera le quatuor Alfama pour des pièces de Sibelius, Haydn, Schubert.

Moins classique, mais plus délirant, «Les faux frères» nous feront revivre les grands succès des Frères Jacques, vedettes du music-hall des années 50 à 70.

Bravo, c’est aussi tout au long de l’année des rencontres autour d’amateurs et de professionnels.

Vous pouvez lire aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.