Mini-tornades en Charente-Maritime

Trois communes des cantons de Loulay et de Matha ont été frappées, mardi, entre 12 h 30 et 15 h 30, par deux mini-tornades qui y ont causé d’importants dégâts sur les toitures d’habitations des lieux-dits touchés. À chaque fois, les tuiles ont volé, des branches d’arbres sont tombées, des cultures de maïs ont été couchées.

La première mini-tornade a sévi vers 12 h 30, au hameau de la Petite-Ville-aux-Moines, à Doeuil-sur-le-Mignon, étêtant quelques arbres sur son passage, en abattant d’autres sur la route et endommageant les toits de cinq des six habitations du lieu-dit.

Ils ont été épaulés par un groupe d’entraînement du Grimps (Groupe de reconnaissance et d’intervention en milieu périlleux), qui effectuait un stage d’entraînement à Saint-Jean-d Angély.

Le maire de Doeuil-sur-le Mignon, Patrice Vigneron, a fait prévenir les propriétaires sinistrés et a organisé la mise hors d’eau des habitations pour la nuit.

Sur une largeur d’une soixantaine de mètres, elle a provoqué des dommages importants sur une douzaine de maisons ou bâtiments.

Les élus, dont le maire Christian Perot, et la population se sont, là aussi, mobilisés pour bâcher les toits sinistrés dans les meilleurs délais.

Enfin, sous les ordres du lieutenant-colonel Perot, commandant la compagnie de Saint-Jean-d Angély, les gendarmes se sont déplacés dans les différents villages sinistrés pour un inventaire précis des dégâts.

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.