Rénovation pour la maison de Pierre Loti

En France, le futur chantier de rénovation que s’apprête à lancer la ville de Rochefort pour sauver la maison Pierre-Loti n’aurait pas d’équivalent, selon Claude Stefani, son conservateur. Ce monument du patrimoine Rochefortais, qui se visite depuis 1973, fermera ses portes ce week-end.

Un événement un peu singulier car enveloppé d’un certain nombre d’inconnues : on connaît bien la date de fermeture, mais pas celle de sa réouverture.

Les Monuments historiques ont préconisé une restauration d’urgence.

À l’heure actuelle, ni le ministère de la Culture, ni les collectivités ne se sont risqués à promettre le premier euro.

Un bijou hors normes, une fantaisie architecturale, à la hauteur de l’excentricité de son défunt propriétaire.

Aujourd’hui, la structure de la maison s’enfonce dans la vase solidifiée du marais et les collections sont mangées par les insectes xylophages.

En 2009-2010, une étude avait fourni un premier bilan sanitaire des collections et des préconisations de restauration.

Le constat était déjà sans appel : il fallait rénover d’urgence car certains objets avaient subi des dégradations irréversibles.

L’idée étant, bien sûr, de retrouver l’univers de l’écrivain à la réouverture de sa maison tout en favorisant une meilleure conservation des collections et un accès simplifié pour le public.

Certaines pièces qui n’étaient pas visibles pourraient de nouveau être rouvertes, comme la cuisine, la salle chinoise, la chambre des aïeules, la chambre aux abeilles, la salle paysanne (au fond du jardin) et la pagode.

La Ville a également l’intention d’installer un centre d’interprétation, dans la maison mitoyenne à celle de Pierre Loti, qu’elle avait achetée il y a quelques années.

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer