La diversité pour l’Abbaye

Cette nouvelle saison culturelle de l’Abbaye aux Dames s’annonce sous le signe de la diversité. Le nouveau programme, dévoilé à l’occasion des Journées du patrimoine, le mois dernier, compte moins de dates, mais le service culturel du site l’assure : «On a misé sur la qualité».

Le travail entamé l’an passé avec l’association Coconut music a permis l’ouverture de l’abbaye à d’autres formes musicales moins classiques.

Ainsi, le mythique édifice va passer des notes de Vivaldi à la musique américaine du XXe siècle, en passant par la folk-pop, le jazz et la polyphonie du XIIe siècle.

Le public commencera son voyage dans les époques par l’éternelle – mais toujours très appréciée – composition de Vivaldi, «Les Quatre Saisons», interprétée par l’Orchestre des Champs-Élysées.

La musique traditionnelle bretonne se mêlera ensuite au jazz et autres résonances du monde avec le Blue and Black Zebra (le 20 novembre).

Le partenariat avec le Gallia théâtre est également maintenu, bien que moins fourni, avec le 15 mars, les percussions et claviers de Lyon, dans une interprétation de West Side Story.

L’idée est de mettre en relation le public et les artistes, à travers de petits rendez-vous avant ou à l’issue des concerts.

Le premier aura lieu le 14 octobre, avec une découverte du hautbois par Cyrille Gaultier.

La saison va aussi s’enrichir de rencontres lors de vernissages d’expositions et de concerts gratuits.

Du 18 janvier au 17 février, elle viendra illustrer le concert de l’ensemble vietnamien Tieng To Dong.

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.