Nos déchets…si chers

poubelle-tri-selectif
.
Résidents, principaux et secondaires, touristes en séjour dans la région, visiteurs de passage. C’est moins qu’il y a dix ans (38 000 tonnes). Un signe encourageant de réduction de la production de déchets, relève Vincent Barraud, le vice-président de la Cara en charge de ce domaine, «même s’il faut y mettre un bémol : un tiers de ces 33 000 tonnes de déchets ménagers est collecté l’été ; la baisse de volume peut aussi peut-être s’expliquer par une baisse de la fréquentation touristique».


La Semaine européenne de la réduction des déchets (lire par ailleurs) va permettre à l’Agglomération Royan Atlantique, compétente en matière d’enlèvement et de traitement de nos déchets, de rappeler la nécessité impérieuse, individuellement comme collectivement, de réduire de façon significative notre production de déchets.

Pour les ménages, le changement de donne est encore imperceptible.

En instaurant il y a deux ans la redevance spéciale à laquelle sont assujettis les professionnels, en générant donc des recettes supplémentaires, l’Agglomération a pris le parti de diminuer le taux de la taxe sur l’enlèvement des ordures ménagères (TEOM).

D’ici à 2015 – en théorie -, les collectivités territoriales devront instaurer la «tarification incitative obligatoire» instituée par le Grenelle de l’environnement.

L’Agglomération Royan Atlantique n’a pas encore tranché les modalités de l’instauration de cette nouvelle tarification sur son territoire.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer