Sous haute surveillance

Lundi, lors du Conseil municipal, Xynthia faisait encore des vagues et parler de lui. Même si les cicatrices se sont estompées, le traumatisme reste dans les esprits et la réflexion est toujours de mise sur d’éventuelles attaques de l’océan provoquant des risques majeurs sur le littoral aunisien.


La cogitation doit déboucher sur un Papi (Programme d’action de prévention des inondations), un programme gigantesque qui est loin d’être accompli.

L’Houmeau face à la mer doit organiser (avec l’état) son auto défense en prévision d’éventuelles submersions et érosion marine, une équation rare, presque mathématique puisque la submersion marine résulte de la conjonction de plusieurs phénomènes : coefficient de marée élevé et pleine mer, vent fort de secteur ouest, surcote due à une dépression atmosphérique.

Ceux prévus dans la partie nord de la commune ne sont toujours pas arrêtés.

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.