Musicothérapeute !

Géraldine Durrant devance la méfiance qui entoure parfois sa discipline. Depuis 2005, elle exerce le métier peu répandu de musicothérapeute. En France, ils ne sont que 140 affiliés à la Fédération française de musicothérapie. Pour dissiper tout cliché sur la «psy à la guitare», précisons que Géraldine Durrant n’est ni psychothérapeute, ni docteur, ni complètement musicienne (même si, sur ce point, elle maîtrise parfaitement plusieurs instruments).


Formée au conservatoire de Bordeaux en guitare classique, Géraldine Durrant aurait pu devenir musicienne professionnelle.

Mais elle a pris un autre chemin après avoir travaillé dans un institut spécialisé au contact de personnes handicapées.À l’image des clowns qui interviennent en milieu hospitalier, Géraldine Durrant tente en douceur de faire accepter au corps médical les vertus de la musique sur l’humeur et sur l’âme, une théorie déjà soutenue par Platon et Aristote dans l’Antiquité!

«Il peut y avoir un temps de psychothérapie classique, d’écoute, de relaxation, un temps de verbalisation», suggère la musicienne.

Vous pouvez lire aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.