La pauvreté progresse plus vite

La vitalité d’une antenne des Restos du Coeur traduit la montée de la pauvreté du secteur qu’il couvre. Et depuis fin novembre que leur campagne a commencé, les Restos du Coeur de Charente-Maritime n’ont jamais connu pareille affluence en si peu de temps. 19 % d’augmentation des inscrits et 26 % de hausse des repas servis, c’est près de 10 points de plus que la moyenne nationale.


Un baromètre fiable de la montée de la pauvreté dans un département très durement frappé par le chômage. Notamment parce que ne bénéficient de l’aide des Restos du Coeur que les personnes se trouvant en dessous des minima sociaux.

Mais la progression la plus sensible cette année se situe dans l’île d’Oléron.

Les Restos du Coeur qui disposent désormais de 25 antennes dans le département ne cessent d’étendre leur réseau d’aide aux plus démunis.

Nous cherchons encore des locaux dans les secteurs de Mirambeau et Mortagne où les besoins se font de plus en plus criants.

Nous estimons le seuil de pauvreté à 60 % du revenu médian, c’est-à-dire 964 euros par mois.

En associant ces données au manque cruel de logements sociaux dans certains secteurs, Michel Blaquert dessine une carte de la Charente-Maritime qui ressemble bien peu à celle que les touristes envoient chaque été à leur famille. Le Secours Catholique tient ses statistiques à jour régulièrement.

« Ils méritent bien le qualificatif d’Enfoirés.

Même si les Binuchards ne font pas partie du show-biz parisien et donc des artistes qui s’engagent aux côtés des Restos du Coeuur au niveau national, leur implication depuis des années aux côtés de la délégation de Charente-Maritime vaut tous les CD enregistrés par la bande à Goldman. Ils donnent régulièrement des concerts aux profits des Restos du Coeur. Cette année, cela se passera le 2 février à 20 h 30 à l’Espace Encan de La Rochelle.

Comme d’habitude, le groupe Charentais-Maritime ne prendra aucun cachet pour ce concert et la structure d’accueil (La Rochelle Événements) met la salle gratuitement à disposition. Prix d’entrée, 10 euros entièrement reversés aux Restos du Coeur. »

Vous pouvez également aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.