Les châteaux de la Clairière !

Les dénominations sont sans doute un peu excessives, mais c’est quand même comme cela que tout le monde les appelle : les châteaux de la Clairière. Ces deux grosses villas imposantes (surtout la première!) sont à vendre depuis septembre, mais aucun acquéreur ne s’est manifesté.


Vendredi soir, il s’agissait de rectifier des découpages de parcelles pour une meilleure homogénéité des lots et de fixer les conditions particulières pour l’aliénation de parcelles de terrain afin que les sites ne soient pas dénaturés et que l’environnement boisé de ces terrains du Parc ne soit pas dénaturé.

Au lendemain de la Guerre on renonça donc à l’établissement de soins, en revanche, les bâtiments qui jouxtent l’école élémentaire La Clairière et l’école maternelle René-Coty ont été attribués aux enseignants de l’école comme logements de fonction.

En 2008 et après un premier découpage en trois parcelles, les Domaines avaient estimé le grand château à 500 000 € et le petit à 190 000 €.

L’autre soir, Bernard Giraud, le premier adjoint, a expliqué que ce découpage de 2008 n’était pas satisfaisant, d’une part parce que le petit château disposait de trop peu de terrain et d’autre part parce que l’acquéreur potentiel de la troisième parcelle (non bâtie) devrait couper de magnifiques chênes pour pouvoir l’utiliser.

Le grand château disposera d’un terrain de 1 330 mètres carrés, celui du petit château occupera une superficie de 1 040 mètres carrés et le terrain nu (situé en bordure de l’avenue du Rond-Point), qui sera dans l’immédiat conservé par la ville, couvrira 600 mètres carrés.

Vous pouvez lire aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.