Faire la paix

Les Amis de Saint-Palais ne déposeront pas de recours devant la justice administrative contre le nouveau plan local d’urbanisme (PLU) élaboré par la municipalité, après l’annulation de la mouture de 2007 obtenue par l’association présidée par Alain Géniteau.


La nouvelle mérite d’être soulignée, tant l’association a l’image, à Saint-Palais et même au-delà, d’intenter systématiquement des actions devant les tribunaux administratifs.

La station d’épuration – une compétence intercommunale – constitue toujours une source de nuisances, des «coupures végétales» en ville risquent de disparaître, estime l’association, «mais nous avons considéré que les lacunes de ce nouveau PLU pouvaient être comblées dans les années à venir».

Ce qui fait dire à Alain Géniteau que «ce PLU est moins destructeur pour la commune que celui approuvé le 6 décembre 2007».

Le président des Amis de Saint-Palais est tout particulièrement vigilant au problème posé par la station d’épuration.

Dans le collimateur des Amis de Saint-Palais, les engagements – «non tenus» – pris en 2007 et que la Cara avait accepté de coucher sur le papier, le 16 mai 2007, dans une convention signée avec l’association saint-palaisienne.

Vous pouvez lire aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.