Moins de cantons, davantage d’élus !

En première lecture, le Sénat a rejeté le 18 janvier, le projet de loi de réforme des élections locales.Il doit, de nouveau, être débattu à l’Assemblée nationale le 18 février.Rappelons que pour les élections cantonales, désormais deux conseillers départementaux doivent être élus dans chaque canton, au scrutin majoritaire à deux tours.


Les candidats se présenteraient en binômes composés systématiquement d’un homme et d’une femme.

Le nombre d’élus sera un peu supérieur – ce dont personne ne se plaint, ni à droite, ni à gauche -, en revanche, le nombre de cantons sera quasiment divisé par deux.

Et les nouvelles assemblées seront constituées à parts égales, d’hommes et de femmes.

La commission des lois a voté récemment l’introduction d’un nombre impair de cantons.

En Charente-Maritime, Dominique Bussereau, président UMP du Conseil général, qui vient d’écrire à tous les maires, sans distinction d’étiquettes, table sur 26 cantons, ce qui n’est donc pas possible.

Misons sur 27 et donc 54 conseillers généraux au lieu de 51 actuellement dont une petite minorité de femmes.

Si l’on divise par 27 la population de Charente-Maritime, on obtient des cantons de près de 24 000 habitants en moyenne.

Ce redécoupage pourrait favoriser, en Charente-Maritime, un basculement de la majorité.

Dominique Bussereau était hostile à la réforme visant à mettre en place un conseiller territorial affublé d’une casquette départementale et régionale.

À son avis, les disparités des cantons en termes de superficie (certains très étendus avec un nombre important de communes dans les campagnes) se traduiraient par «l’affaiblissement dramatique de la représentation des territoires ruraux dans les futurs conseils départementaux».

Mickaël Vallet aurait désapprouvé un scrutin de «liste» qui couperait le lien territorial.

Le maire de Marennes considère que la lettre de Dominique Bussereau à tous les maires prouve que le «fameux consensus, le parti de la Charente-Maritime» n’existe qu’avec Dominique Bussereau aux manettes.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer