L’Espace Encan voit plus grand

C’est un marché qui ne connaît pas la crise.Comme l’explique la directrice, Nathalie Durand-Deshayes, un cahier des charges a été établi et des études ont été lancées.Lors de certaines manifestations, des congrès notamment avec la mise en place des commissions, des ateliers, un autre endroit plus petit serait nécessaire.

Une capacité intermédiaire serait aussi mieux adaptée aux besoins des salons plus confidentiels qui se retrouvent un peu noyés dans le grand auditorium.

Si le marché du salon et du congrès reste dynamique, il est de plus en plus concurrentiel, avec en France 143 palais des congrès dont bon nombre situés dans des villes bien plus importantes que La Rochelle.

Autrement dit, il est nécessaire d’\u0153uvrer pour fidéliser les manifestations habituelles.

Dans ce dernier registre, la direction de l’Encan s’appuie sur les compétences spécifiques de la région pour séduire de nouveaux organisateurs.

L’année 2013 sera consacrée à ces études pour lesquelles le Conseil municipal a voté une ligne budgétaire.

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.