Des loopings

Pour les adolescents qui se succèdent sur les 20 places alignées du Discovery, c’est une vraie machine à laver.On ne sent plus qu’on est assises sur un siège.Même si les deux filles reconnaissent qu’elles n’en feraient pas deux tours de suite, elles ne voient rien de particulier à ce manège aussi aumusant que les autres.

Gunther Jourdelad, 16 ans, qui profite des vacances pour aider son père sur la fête foraine, décrit avec un brin de fierté un engin fonctionnant grâce à 64 vérins hydrauliques.

«Cela nous permet de nous déplacer beaucoup plus et de participer à de petites fêtes de village sur deux ou trois jours», raconte Jimmy Jourdelat qui refuse de donner tout ordre de grandeur quant à la valeur du joujou.

Les gamins quittent leur siège ravis après une dizaine de loopings et de longues secondes passées la tête en bas pour ne lâcher qu’un mot : «Super!»

À l’époque, le Discovery détenait le record du monde du nombre de loopings : 423 loopings effectués en dix minutes!

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.