L’opposition au projet

credit-agricoleSyndicats, élus ou collectif des sociétaires, ils expriment depuis des mois leur opposition au projet de la Caisse régionale de Crédit agricole de construire un siège social unique à Dompierre-sur-Mer, aux portes de La Rochelle.Soucieuses de continuer de peser sur la direction de la Banque verte avec l’espoir de la faire reculer, toutes les composantes de ce front du refus se retrouveront ce vendredi soir, à 19 heures, à la Bourse du travail de Saintes pour envisager une stratégie d’ensemble et des actions communes.

À travers une convention datant de décembre 2011, la communauté d’agglomération de La Rochelle a confié à l’Établissement public foncier de Poitou-Charentes la mission d’acquérir les parcelles.

Concernant le projet du Crédit agricole, des négociations sont en cours avec les agriculteurs propriétaires actuels du foncier.

La Bourse du travail n’a pas été choisie au hasard.

Probablement d’une action commune le mardi 9 avril à Bressuire (79) où le Crédit agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres tiendra son assemblée générale annuelle.

Une manifestation pourrait rassembler à Bressuire l’ensemble des opposants à la fermeture des sièges actuels de Niort et Saintes.

Lucien Normandin, l’un de ses promoteurs, annonce qu’une cinquantaine de sociétaires de la Banque verte soutient sa démarche.

Le temps a passé mais fort des positions contre ce projet exprimées par nombre de partis politiques et des collectivités territoriales des deux départements, sans oublier le Conseil régional Poitou-Charentes, le front du refus estime qu’il n’est pas encore trop tard pour faire revenir la direction de la Caisse régionale sur sa décision.

«Nous ne sommes pas invités mais acteurs de cette réunion», indique Jean Rouger.

Le maire PS de Saintes a rencontré en tête à tête Jean-Guillaume Menès, le directeur général du Crédit agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres.

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.