Mauvaise nouvelle pour le tourisme

Les Français rognent sur leur budget vacances.Il y a dix ans, seulement 60 % d’entre eux planifiaient leurs dépenses consacrées aux vacances.Non contents d’avoir développé des réflexes de fourmi, les cigales tricolores n’ont pas le moral en 2013, selon le «Panorama des vacances des Français», réalisé par Protourisme en cette année qui commence.

L’étude annuelle de ce cabinet conseil en ingénierie touristique, menée depuis 2003, est toujours très attendue.

Protourisme a notamment produit l’étude d’impact économique du futur centre culturel du vin à Bordeaux et travaillé sur la stratégie de développement de la Communauté urbaine de Bordeaux en 2002.

Cette année donc, 3 millions de Français disent renoncer aux vacances.

«Jamais, même au plus fort de la crise de 2009, nous n’avons constaté une telle chute des intentions de départ», dit Didier Arino, le directeur de Protourisme.

Plus encore qu’un indicateur de la saison touristique à venir, ce chiffre en dit long sur l’état d’esprit des Français en ce printemps 2013.

Qui sont ces 3 millions de Français affirmant devoir rester chez eux?

«Principalement des familles avec deux salaires de 1 à 1,3 fois le smic, des retraités et des Franciliens», répond Didier Arino.

Bref, le c\u0153ur de cible de la France moyenne.

Parce que les Franciliens sont étranglés par les charges, parce que les familles à deux salaires minimum n’ont plus la marge nécessaire et parce que leurs parents (retraités) restent chez eux par solidarité, par pudeur ou par peur de l’avenir.

Un signal qui en dit long sur la panne du moteur «consommation» de la croissance française.

La France qui part en vacances a peur!

Dopés par l’activité de pôles à forte attractivité comme Bordeaux, le Pays basque, Arcachon, Ré, le Périgord\u2026 Mais aussi par le recul des destinations «Maghreb» à la suite des printemps arabes.

Protourisme prévoit néanmoins un léger regain vers l’étranger, et notamment l’Afrique du Nord, cet été.

Enfin, le budget vacances moyen annuel sera de 1 980 euros par foyer.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.