On se soucie de bien manger

En matière de bio et de produits locaux, le restaurant scolaire du lycée Jean-Hyppolite fait partie des bons élèves.«Nous n’avons pas attendu l’impulsion du Conseil régional pour nous soucier de la qualité des repas servis aux lycéens», insiste Maryse Bely-Viallon, gestionnaire du lycée.Parmi ces fournisseurs locaux, on peut citer «Agneau bio de l’Estuaire», «Escargot du terroir», Denis Laroche ou «Les fromages de Babeth».

Cette semaine, le chef a notamment cuisiné du poulet de Barbezieux, du rôti de porc de Vibrac ou des escargots à la charentaise de Champagnolles.

À 45 ans, Laurent Peneaud gère le restaurant scolaire du lycée depuis dix-sept ans.

Pourtant, Laurent Peneaud avait déjà dix ans d’expérience.

Formé à l’école hôtelière de La Rochelle, Laurent Peneaud a toujours travaillé avec des producteurs locaux et des produits bruts.

En janvier, le chef est arrivé second lors de la finale nationale du Prix Gargantua : un concours privé qui récompense le meilleur chef de collectivités dont il avait déjà remporté la finale régionale (le Gargantua Sud-Ouest).

Selon ce chef primé, la restauration collective évolue.

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.