Economiser l’eau

Benoît Biteau, agriculteur à Sablonceaux (Charente-Maritime) est venu mardi soir à Mazerolles, à l’invitation du Civam-Bio des Landes pour une conférence sur l’eau et l’agriculture biologique. Ingénieur des techniques agricoles, il a repris l’exploitation familiale en adoptant le système de l’agroforesterie.Comment peut-on se passer d’eau en agriculture d’aujourd’hui?

Je fais de la polyculture élevage sur 110 hectares, autrefois réservés à la monoculture du maïs, qui consommait 300 000 m³ d’eau par an.

Aujourd’hui, je me passe des hybrides vendus par les semenciers internationaux, en utilisant des variétés écotypes, cultivées de tout temps dans ma région, et je produis mes propres semences.

Je fais de l’agriculture biologique à partir de l’agroforesterie.

Pas de désherbage chimique, mais du binage de toutes mes cultures annuelles.

Je plante à peu près un millier d’arbres par an, des espèces choisies (érables, alisiers, cormiers, merisiers, noisetiers) pour fournir à la fin un bois à forte valeur ajoutée.

J’en ai environ 50 par hectare, sur des alignements disposés tous les 28 mètres dans mes parcelles.

Installés sur des bandes enherbées, ils me laissent des bandes de culture de 25 mètres de large.

En période sèche, le système racinaire des arbres, qui est très profond dans le sol, fait remonter l’eau à la disposition des autres cultures.

Toutes les espèces d’arbres n’y sont pas adaptées, il faut des arbres au système racinaire pivotant, et non en faisceau, comme en ont les peupliers par exemple.

De plus, il faut que la culture soit implantée dans le sol avant de planter les arbres.

Cela modifie leur manière de pousser, un équilibre s’installe entre eux et les cultures annuelles, qu’il faut aussi entretenir avec un travail du sol adapté (binage).

Je suis aussi conseiller régional de Poitou-Charentes (vice-président), très impliqué dans l’agriculture bio, et comme vous le voyez, j’ai le temps de venir donner une conférence dans les Landes.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer