La justice valide le chantier

Le tribunal administratif de Poitiers a rendu son délibéré hier matin.Comme l’avait préconisé le rapporteur public le jour de l’audience, il a rejeté les deux recours en annulation déposés par les associations Nature Environnement 17 et Robin des Bois contre l’arrêté préfectoral du 27 mai 2010 autorisant l’extension du port de plaisance des Minimes.

Le jugement motivé n’a pas encore été rendu public.

Sans doute le tribunal a-t-il estimé que le dossier avait respecté la procédure réglementaire et que le préfet n’avait commis «aucune erreur manifeste d’appréciation» en donnant son feu vert.

Du côté de Nature Environnement 17, c’est la déception. Pour l’association, l’extension du port dans la zone Natura 2000 des pertuis charentais est contraire à la directive communautaire Habitat et espèces.

Les travaux du Lazaret sont interrompus depuis que la digue s’est effondrée sur une centaine de mètres. Bien malin qui pourrait dire quand ils reprendront.

Vous pouvez lire aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.