Des monstres grandeur (presque) nature

Figurez-vous qu’avec les premiers beaux jours du printemps, les dinosaures fleurissent comme des pâquerettes.Le dinosaure étant d’un naturel plutôt timide, il ne s’exhibe pas n’importe où.Il choisit plutôt le bord de mer et la quiétude des terrains clos où l’herbe pousse grasse.Depuis quelques jours, on le trouve sur les pelouses des Jardins du Monde de Royan.

Grandeur nature ou presque et pesant parfois plusieurs centaines de kilos. Il s’agit d’une collection venue de Suisse et composée d’une trentaine de sujets d’un réalisme saisissant et tous plus effrayants les uns que les autres.

Si l’on en croit Stéphanie Durand, directrice du parc royannais, le troupeau disséminé essentiellement sur les rives de la «forêt inondée» devrait rester au moins jusqu’à la fin du mois de mai.

Le tyrannosaure rex vous lance un regard glaçant de son oeil de résine.

Sur une île minuscule et nullement dérangé par les pédalos qui passent à côté de lui, un monstrueux sarcosuchus, (grand père du crocodile) se tape la cloche avec un poisson gros comme ça.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer