Le front de mer sera rénové

Honnis ou loués pour l’unicité qu’ils offrent au regard depuis le coeur balnéaire de la ville, les immeubles du front de mer méritaient bien quelques coups de pinceau.Depuis, les rayons ultraviolets et l’air marin ont estompé le rouge RAL 3001 des panneaux et le blanc de moins en moins immaculé, du coup, des façades. Sans compter, sans doute, les gaz d’échappement.

Le chantier d’envergure qui s’est ouvert mi-mars dans le premier «U», côté avenue de la République, a donc pour ambition de redonner son lustre aux immeubles qui constituent le front de mer et accessoirement de soigner la valeur des biens immobiliers.

Syndic de copropriété de quatre des cinq «îlots» du front de mer, l’agence Citya Immobilier a soumis au vote des copropriétaires ce projet de rénovation.

«Une majorité» d’entre eux s’est prononcée favorablement, malgré la charge financière, «en moyenne 5 000 euros par copropriétaire», évalue Guillaume Vincent, gestionnaire de copropriété chez Citya.

Soit, globalement, un chantier de quelque 2,5 millions d’euros, qui courra jusqu’au début de l’année 2016.

Le planning des travaux, en effet, prévoyait un traitement des façades du «U» du Bistrot de mai à mi-juin.Le gérant du Bistrot a tempêté auprès du syndic de copropriété, Citya, sensibiliser ses amis et contacts sur Internet, via les sites de réseaux sociaux.

Loin de lui l’idée de contester le chantier de rénovation qui s’ouvre sur les immeubles du front de mer.Son restaurant, malgré sa situation au départ pénalisante, dans un «U», se distingue par sa terrasse.

Une terrasse qui, dès que la température extérieure s’y prête, pèse lourd dans le chiffre d’affaires de l’établissement.Patrice Ducros pressentait déjà l’ampleur du manque à gagner.

Ce même timing malheureux qu’il dénonçait s’avère finalement trop serré, justement, pour que son «U» soit traité avant la saison.

Les travaux y seront réalisés, donc, au début de l’automne.

En revanche, arriveront sans doute des périodes où d’autres commerces auront à cohabiter avec les échafaudages.

Un chantier d’une telle envergure, dans une station balnéaire, qui plus est au coeur de la station, porte son lot de contraintes.

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.