Merci de cliquez sur nos bannières publicitaires



Des plaintes de salariés pour harcèlement moral

L’aide-ménagère, une garde de jour comme de nuit ou des soins infirmiers à domicile, ce sont quelques-uns des services à la personne rendus par le réseau des Associations d’aide en milieu rural (ADMR).Un réseau regroupant 28 associations en Charente-Maritime reliées entre elles par une Fédération départementale dont le siège social est situé à Saintes.Cette fédération qui tenait son assemblée générale jeudi matin à Saint-Denis-du-Pin est frappée, à l’interne, par plusieurs plaintes de ses salarié(e)s.

Sur un total de 42 salarié(e)s, 19 ont accusé le directeur de la fédération, Michel Chauvin, de harcèlement moral.

Selon une salariée, qui demeure anonyme, l’inspection du travail et la Médecine du travail ont rendu leur rapport sur ces faits signalés à l’interne depuis plusieurs années et qui se seraient amplifiés au cours des derniers mois.

La Fédération départementale n’a pas souhaité évoquer au grand jour ce problème lors de son assemblée générale.

Mais elle a décidé de se séparer de son directeur envers lequel une procédure de licenciement sera engagé dès le début de la semaine prochaine.

Votre message

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.