Une semaine pour en parler

Patrick Rennesson et Jean-Louis Mangion, respectivement proviseur et conseiller principal d’éducation du lycée Cordouan, ne se cachent pas derrière leur petit doigt.Oui, des élèves de l’établissement consomment du cannabis.Oh, bien sûr pas dans l’enceinte du lycée.Mais quand accidentellement, une boulette de résine de cannabis roule d’un sac sous le nez d’un professeur, en plein cours, la sanction tombe et le message passe.

Ce credo, tous les établissements scolaires royannais le partagent.Des comités d’éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC) existent d’ailleurs depuis plusieurs années au sein des lycées Cordouan et de l’Atlantique et des collèges émile-Zola et Henri-Dunant, auxquels sont évidemment associés des élèves.

Depuis septembre 2012, une nouveauté : un CESC interétablissements du Pays royannais a même été créé.

«Le thème de cette semaine émane d’une demande des élèves eux-mêmes, à travers leurs représentants au sein des comités d’éducation à la santé et à la citoyenneté», assure Jean-Louis Mangion.

D’abord le message que, pour la plupart, ça va bien, mais que par moments, tout de même, ils aimeraient que leurs parents les écoutent davantage.

«Parents, vos ados veulent vous dire» Tel est donc l’intitulé qui s’est logiquement imposé pour la conférence-débat organisée ce jeudi soir au lycée Cordouan Aujourd’hui, à 20 heures, dans l’amphithéâtre du lycée Cordouan, rue Henry-Dunant. Ouvert à tous.

Deux spécialistes de la prévention, également, auront des choses à dire.

Bien sûr, le discours des professionnels abordera ces questions de plus en plus prégnantes, notamment celle de la dépendance au virtuel, à ces jeux vidéo en ligne et ces sites Internet sociaux chronophages, parfois au point de nuire à l’assiduité scolaire.

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.