Trop de monde le revendique

Qui, aujourd’hui, est le gérant des Jardins du Monde? La question peut sembler incongrue puisqu’il y a un an, Stéphanie Durand et sa soeur Bénédicte Cujean de la société Flore Sciences Nature de Vendée, aidés de leur conseiller, Christian Caffy de la société CBC, reprenaient le parc moyennant un loyer à la Ville de Royan. Officiellement elles étaient les seules interlocuteurs – ou interlocutrices!

Et pendant ce temps, l’activité des Jardins du Monde se poursuit.

Une nouvelle serre aux papillons a été installée dans la serre tropicale par Stéphanie Durand et Bénédicte Cujean et, dernièrement, des centaines de cocons ont été installés.

Tous les jours, des dizaines de papillons exotiques naissent sous les yeux du public.Par ailleurs, un poney nain a vu le jour il y a deux semaines à la ferme miniature.

Pour attirer la clientèle locale, des abonnements à tarifs préférentiels sont mis en place.Quant aux dinosaures, ils sont toujours là…

Mais, en un an, tout ne s’est pas vraiment déroulé tout à fait comme prévu: Les Jardins du Monde, rouverts au 1er juin dernier, n’obtenaient pas les succès escomptés, malgré les efforts des nouveaux gérants…

Quelques mois plus tard, dans l’impossibilité de payer intégralement le loyer, les responsables demandaient à la Ville de n’en payer provisoirement que 50%, ce qui avait été accepté par le Conseil municipal.

Par ailleurs la société accumulait des dettes auprès de ses fournisseurs.

Après la fermeture hivernale, on apprenait, en avril, qu’un cousin par alliance des deux soeurs, Marc Jeager, homme d’affaire suisse spécialisé dans l’événementiel, le spectacle et les animaux (notamment les reptiles), installait une trentaine d’effigies de dinosaures en résine dans le parc ; une exposition temporaire pour relancer l’activité.

Or le 30 avril, Marc Jeager, conseillé par un certain…Christian Caffy, se déclare… gérant de Flore Sciences Nature, comme on peut le lire sur le site www.societe.com ! Et par conséquent, gérant du parc royannais.

«Nous avons lancé une procédure pour faux et usage de faux à l’encontre de Marc Jeager», assure aujourd’hui Bénédicte Cujean qui estime, comme sa soeur, avoir été abusée dans cette affaire.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer