Le train traversait l’île

Le musée de l’île d’Oléron propose une exposition «Un train nommé désir», exposition retraçant la vie du train de l’île d’Oléron qui reste inscrit dans les mémoires des anciens.Le 24 avril 1904, le chemin de fer, tant attendu par la population de l’île, est enfin inauguré en présence d’Émile Combes, président du Conseil et sénateur-maire de Pons.Des premiers projets de liaisons, terrestres et sous-marins, à la construction du réseau ferroviaire insulaire près de trente années se sont écoulées.

Voyageurs et marchandises se pressent derrière la locomotive à vapeur Corpet-Louvet 030 t qui les achemine en deux heures et vingt minutes du sud au nord de l’île.

Dès 1924, les routes insulaires commencent à être goudronnées permettant à quelques privilégiés de se déplacer en voiture.

Le train cesse son service régulier de voyageurs en 1934 et celui de marchandises en octobre 1935.

L’inauguration a été faite vendredi dernier en présence notamment de Patrick Moquay, président de la CdC qui a évoqué les réalisations et les projets en matière de «transports doux», Micheline Humbert, vice-présidente, rappelant l’historique du train qui aurait encore sans doute sa place dans les transports insulaires.

You May Also Like

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer