Guignol à la brocante

La plus ancienne famille française, de marionnettistes, les Guerin était fin juin à la brocante de Talmont.Une famille dont la tradition remonte à 1853 à Bordeaux et qui fête ses cent soixante ans cette année.Avec son fils David, Philippe Guerin appartient à la sixième génération de ces artisans, respectueux de la tradition du répertoire lyonnais et de son père fondateur, un canut du nom de Laurent Mourguet qui créa la première marionnette à gaine en France en 1808.

Il faut dire que, chez les Guérin, l’art de manipuler les marionnettes est une affaire de famille.

En effet, originaires de Lyon mais établis en Gironde depuis 1853, cette lignée d’artiste se transmet la passion des marionnettes de générations en générations.

Année après année, Philippe Guérin promène de ville en ville son magnifique Castelet (théâtre de marionnettes) en forme de château enrobé de velours et ses 300 marionnettes sous le bras.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer