5 000 festivaliers aux Fous cavés

Alors qu’au début du mois de juin, le moral n’était pas au beau fixe, ce mois de juillet réconcilie les festivaliers avec les manifestations culturelles.Le beau temps aura définitivement sauvé les festivals cet été.Les Francofolies de La Rochelle et le Festival de musique de Saintes ont terminé leurs éditions avec une meilleure fréquentation que les deux dernières années.Dans une plus petite jauge, les Fous cavés déambulent à Port-d’Envaux ont fait de même.

Avec, en plus, une scène DJ et des spectacles de rue.

Sans se démonter, ils ont attrapé leurs instruments acoustiques et joué a cappella devant le public.

«C’est une vraie qualité en France, il ne faut pas l’abandonner», confiait Sam, l’aîné de la fratrie.

Boulevard des airs, le lendemain, n’a pas boudé son plaisir de venir dans ce petit coin de Charente-Maritime.

On est très contents de venir cette année, on apprécie la programmation et le fait que le festival soit à taille humaine.

Ceux qui ont été Disque d’or dès leur premier album, «Paris-Buenos Aires», ont emmené le public des Fous cavés dans leur univers festif alors que le soleil brillait encore, samedi soir.

Entre les Ogres de Barback toujours excellents et Boulevard des airs, il y avait aussi Puppetmastaz.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer