Un soleil beaucoup plus généreux

À vrai dire, il fait un temps à dormir dans le freezer! Mais si vous avez peur que la chaleur monte encore et que la ville se transforme en fournaise, soyez rassurés : la canicule n’est pas pour demain, ni même pour les jours à venir.Ce sont les prévisionnistes de la station météorologique locale qui le disent.Les Rochelais qui, comme partout, souffrent de la chaleur, ont pu remarquer dès hier une petite amélioration, qui a une explication toute simple.

Qui dit forte chaleur ne dit pas forcément canicule (dans ce cas, les températures dépassent 35° le jour et 20° la nuit pendant trois jours consécutifs).

«La température va baisser de 5° en moyenne aujourd’hui», explique Jean-Pierre Bienvenu, qui travaille depuis trente ans à la station du Bout-Blanc.

Les orages vont nous tourner autour, précise-t-il, mais on ne sait pas ce qu’ils vont donner.Ce qui signifie qu’on va revenir à des températures «de saison».

Parce que, contrairement à ce qu’on pourrait penser, le mercure au-dessus de 30 plusieurs jours d’affilée, ce n’est pas forcément la normale en juillet.

Si bien que la période actuelle risque fort d’être enregistrée au livre météorologique des records estivaux.

Ce sont les relevés de la station du Bout-Blanc qui en témoignent.

Entre le 1er et le 21, nous avons bénéficié de 240 heures de soleil à La Rochelle, alors que le record en la matière, enregistré en 2006, s’établissait à 228 heures.

Mais contrairement à ce qu’on entend parfois, La Rochelle ne détient pas le record national en la matière.

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.