Se serrer la ceinture

Se serrer la ceintureSe serrer la ceinture.Dans son rapport sur la situation et les perspectives des finances publiques, la Cour des comptes appelle les collectivités territoriales à réduire leurs budgets de communication.Le point en Charente-Maritime 78 000 euros ont été investis dans la communication et la promotion du chantier de «L’Hermione», à Rochefort, par le Conseil général de la Charente-Maritime.78 000 euros ont été investis dans la communication et la promotion du chantier de «L’Hermione», à Rochefort, par le Conseil général de la Charente-Maritime.

Il faut se rencontrer sur nos domaines de compétences, définir quel est l’échelon pertinent et savoir qui prend quoi et qui paye quoi.Comme le rappelle Loïc Girard, «cet effet ciseau imparable» oblige les collectivités à faire évoluer leurs pratiques.

Dans son rapport du 27 juin 2013, la juridiction financière chargée principalement de contrôler la régularité des comptes publics, épingle les postes «publicité et relations publiques» et «voyages, missions et déplacements» des collectivités, évaluant à 10 % la marge d’économie réalisable.

Publication et diffusion du magazine départemental, publicité, ou encore organisation de cérémonies officielles sont donc ici ciblées par le magistrat financier.

Quand on analyse avec précision ces deux comptes en Charente-Maritime on remarque que certains budgets avaient déjà subi une cure d’amaigrissement avant les préconisations de la Cour des comptes.Entre 2011 et 2012 les dépenses en frais de publicité et relation publique ont par exemple diminué de 2,3 %.

« Sur certains postes de la communication, on est parfois dans le symbole, il faudra encore travailler là dessus même si on a déjà fait des efforts.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer