Royan « la ville la plus sportive »

Royan la ville la plus sportiveRoyan « la ville la plus sportive ».Royan n’a pas à rougir de la comparaison avec Gap, l’un des lauréats 2013 du challenge institué en 1937 par «L’Équipe».Pas celui de Claire Chazal, mais dans «L’Équipe», lors de la publication du palmarès annuel du challenge de «la ville la plus sportive» de France.Depuis 1937 en effet, en collaboration aujourd’hui avec le ministère de la Jeunesse et des Sports et le Comité national olympique et sportif français (CNOSF), le quotidien sportif prime les villes françaises qui se distinguent par leur dynamisme en la matière.

Dans la catégorie des villes de plus de 20 000 habitants, Gap, préfecture des Hautes-Alpes, a été désignée cette année «ville la plus sportive de France».

Par esprit sportif et goût du défi, relevons celui de comparer Royan à une ville de la taille de Gap, puisqu’après tout, notre station balnéaire est surclassée en population dite «DGF».

L’office municipal des sports de Gap, ville de 42 000 habitants, en recense près du double : 97 clubs sportifs très exactement, pour 70 sports différents.

Le territoire de la commune de Gap s’étend en effet sur 110,4 km², soit 5,5 fois la superficie de Royan (19,3 km²).

Ce qui rend d’autant plus méritoire la densité sportive locale.

«L’ensemble de nos quelque 50 clubs totalisent près de 6 000 licenciés», souligne Didier Besson, l’adjoint au maire en charge des sports.

Bon prince à nouveau, Olivier Pelloquin offre à Royan une pondération naturelle.

Quand Royan forme une entité urbaine de 32 000 habitants avec les seules communes de Saint-Georges, Vaux et Saint-Palais, qui comptent chacune leurs clubs, leurs centaines de licenciés.

Vous pouvez lire aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.