Cinq artistes ont travaillé sur le littoral royannais

Cinq artistes ont travaillé sur le littoral royannaisCinq artistes ont travaillé sur le littoral royannais. le Land Art est une tendance de l’art contemporain, utilisant le cadre et les matériaux de la nature.Les oeuvres sont installées à l’extérieur et soumises à l’érosion, aux intempéries et aux saisons qui les font peu à peu disparaître.«Sentier des arts, regards hors saison sur le Mur de l’Atlantique» tel est le titre de cette manifestation organisée par la Communauté d’agglomération de Royan Atlantique (Cara) et qui s’inscrit donc dans le Land Art.

L’idée de la Cara était de «mettre en lumière la richesse paysagère et la diversité patrimoniale de cinq sites représentatifs du territoire royannais».

Cinq artistes sur cinq sites entre Saint-Georges-de-Didonne et La Tremblade.

Régis Crozat à Saint-Georges-de-Didonne et plus précisément à la Pointe de Suzac, Violaine Dejoie-Robin à la Pointe du Chay de Royan, Woïtek Skop dans le jardin de l’ancienne maison des Douanes de Saint-Palais, Thierry Montoy sur la plage de la Grande Côte, également à Saint-Palais et Philippe Vaz Coatelant entre La Tremblade et Les Mathes à proximité du phare de la Coubre.

Sa ligne, parfaitement horizontale coupe le paysage en deux.

Au fil des mois, avec les mouvements du sable et de la mer qui vont imperceptiblement bouger les puissants blockhaus, la ligne perdra sans doute un peu de son horizontalité.

Vous pouvez lire aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.